Dépasser ses peurs

Pour les non nageurs et les aquaphobes, il parait invraisemblable de pouvoir apprendre à nager seul et encore moins sans matériels pour nous aider.

Pour évoluer efficacement et rapidement dans l’eau, il va falloir se mettre dans la peau d’un futur nageur.

Et quoi de mieux pour cela que de se placer d’emblée au grand bain et sans flotteurs.

Bien sûr, il ne s’agit pas de sauter au milieu du bassin et revenir au bord par ses propres moyens.

Il faut progresser en douceur en suivant plusieurs étapes.

La première est d’être à l’aise au petit bain là ou vous avez pied.

C’est ensuite que les choses sérieuses commencent.

Prendre des risques mais rester prudent

Vous savez certainement que dans la vie, si on ne sort pas de sa zone de confort, il est difficile d’obtenir des résultats significatifs.

Il va falloir bousculer ses habitudes et ses croyances par rapport au milieu aquatique.

Sortir de sa zone de confort petit à petit et se fixer de nouveaux challenges, même des infimes, vous amènera sur la voie de la réussite.

Les exercices que vous pouvez consulter dans ces articles sont fait pour un nombre de répétition très importante.

En d’autres termes, vous devrez exécuter les exercices jusqu’à une bonne maîtrise et ensuite aller à l’étape suivante.

« Comment apprendre à nager quand on est adulte »

« Phobie et peurs des profondeurs »

« Ne plus être aquaphobe sans cours d’aquaphobie »

Faite au fur et à mesure et à votre rythme.

Compter chaque victoire et si un exercice vous pose des problèmes ,n’hésitez pas à en refaire des plus faciles.

Si néanmoins vous compter quand même utiliser des flotteurs, voici une liste détaillé.

Les aides à la « flottaison passive »

Cela signifie que le flotteur entoure une partie de votre corps et vous n’avez pas besoin d’effort particuliers pour flotter.

Il existe de nombreux matériels pour nous aider à flotter dans l’eau.

De nombreuses boutiques spécialisées en France ou sur internet propose des dizaines voir des centaines de produits pour nous aider à nager.

Les objets les plus populaires pour la flottaison des enfants sont sans conteste les brassards.

Les brassards se mettent au niveau des bras et permettent à l’enfant de se déplacer à la surface sans pouvoir aller au fond du bassin.

Attention: les brassards en plastique sont une bonne aide pour flotter mais ils peuvent s’enlever facilement et peuvent aussi d’abîmer et perdre de leur efficacité.

Je conseil plutôt les brassards en mousse qui sont moins connus mais ils sont plus sur que les brassards en plastique.

De plus, les brassards en mousse sont très pratique car on peut en mettre plusieurs au bras. Une fois à l’aise dans l’eau on peut petit à petit en enlever pour s’habituer à flotter par ses propres moyens.

Les gilets sont également un produit efficace pour ceux qui ont peur de l’eau et qui veulent flotter sans effort.

Les gilets sont très pratique et vraiment sur car ils ne peuvent pas s’enlever et ont une fermeture éclair dans le dos (pour certains modèles).

Ce n’est pas de l’air mais de la mousse donc aucun risque de crevaison et de perte de flottabilité.

Les ceintures sont aussi très utile pour flotter avec facilité.

De plus, les ceintures sont très pratique car on peut mettre plusieurs flotteurs. Une fois à l’aise dans l’eau on peut petit à petit en enlever pour s’habituer à flotter par ses propres moyens.

Les aides à la « flottaison active »

Cela signifie que le flotteur n’est pas attaché à vous et que vous avez besoin de faire une action pour le garder prêt de vous(serrer la main par exemple).

Le futur nageur devient actif dans son apprentissage et il commence déja sans le savoir à s’exercer aux différences du milieu liquide.

La « frite »

Objet roi de l’aquagym, la frite permet aussi une aide à la flottaison.

On peut l’agripper ou la placer sous les bras ou n’importe quelles parties du corps.

La planche

Elle a la même utilité que la frite.

La ligne d’eau

Elle va nous permettre de se déplacer sur une grande distance uniquement en se servant de la ligne de la piscine.

Au début, s’accrocher à la ligne d’eau fait peur car on a l’impression que l’appuis est plus mou.

On est pas encore habitué à ces nouvelles sensations.

S’habituez à plusieurs types de flotteurs et mettre son corps le plus souvent la tête sous l’eau.

Nager sans avoir la tête sous l’eau?

Beaucoup appréhendent de mettre la tête sous l’eau.

Pour vous déplacer efficacement dans l’eau et avec facilité, cette étape va être essentiel.

Là aussi, évoluer à votre rythme et commencer si besoin au petit bain.

Mettre la tête sous l’eau va surtout permettre d’associer l’espace d’action et l’espace de vision mais également l’horizontalité du corps.

C’est pour cela que les flotteurs freine la progression plutôt que de l’accélérer.

Les flotteurs nous permettent de flotter mais nous prive de pouvoir mettre le corps dans l’eau en profondeur.

On ne peut devenir un nageur complet si on évolue uniquement à la surface de l’eau.

La natation et son apprentissage se passe sous l’eau.

On sort la tête de l’eau uniquement pour respirer.

Conclusion

Il est possible d’apprendre à nager seul et sans matériel.

De plus, au lieu de nous aider à progresser, les aides et flotteurs vont nous empêcher de découvrir la profondeur, ceux qui est une erreur.

Les objets dit de « flottaison active » sont recommandé car ils permettent d’avoir le corps libre et d’être actif de son apprentissage.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à commander le livre:

« Natation pour débutant: Apprendre à nager c’est facile »

Bonne journée à tous.