Bonjour à tous.

Peut être vous êtes vous déja trouvé en présence d’une personne, adulte ou enfant qui avait besoin d’aide dans l’eau.

Cela pouvait être dans une piscine, une rivière ou à la mer.

Que faire si l’on voit un individu en difficulté dans l’eau et que l’on se trouve à proximité?

La 1er chose à faire est de ne pas se mettre en danger soi-même.

Souvent, si la personne se noie, elle panique et s’accroche à la moindre chose qui lui passe sous la main,même si c’est un sauveteur ou une tierce personne.

La où on a pied, il est facile de porter secours que ce soit un enfant ou un adulte car le danger que l’on coule soi même et quasiment inexistant.

En grande profondeur, si vous ne maîtrisez pas les bases du secourisme, vous pouvez vous rapprocher de la victime avec un objet flottant (bouée, planche, frite, gilet, bateaux pneumatique,gros morceaux de bois…) et lui donner quand vous êtes assez proche.

Cela vous évitera de vous mettre en danger.

Avant de vous lacer à l’eau, si la victime est proche du bord vous pouvez lui lancer directement un objet de flottaison.

Dans une piscine il y a souvent du matériel comme une perche assez longue qui peut vous permettre de ramener la victime sans vous mettre à l’eau.

Si vous ne savez pas nager ou très peu, prévenez des personnes à proximité ou au mieux des maîtres nageurs ou secouristes si la zone de baignade est surveillé.

Pour les bons nageurs:

  • se rapprocher de la personne en difficulté
  • la saisir par derrière
  • prendre sa main droite ou sa main gauche et la mettre contre sa poitrine
  • lui lever le menton
  • plaquer sa joue contre la sienne
  • s’allonger sur le dos au maximum pour faciliter le remorquage
  • battre des jambes et se servir de sa main libre pour se diriger vers le bord ou le rivage
Bien garder la tête de la victime hors de l’eau

Pour plus de détails vous pouvez lire le module de sauvetage en mer de la SNSM

Le but de cet article est de montrer les bases pour pouvoir sortir une victime de l’eau si celle-ci est en début de noyade.

La personne est toujours consciente et n’est pas en arrêt cardiaque. Nous verrons cela dans un autre article.

Rassurer la victime en lui parlant et en lui disant que l’on est là pour la sauver

Une fois la victime récupérer avec un objet flottant ou en remorquage, la rassurer et la calmer en lui parlant.

on peut lui dire plusieurs choses:

  • de se calmer, se détendre et se relâcher
  • on est là pour la sauver et la secourir
  • prendre le temps et revenir au bord calmement
  • bien regarder en l’air (au dessus d’elle) si remorquage

Le but est que la victime ne panique pas et de pouvoir la ramener tranquillement au bord de l’eau. Plus vous parlerez calmement pour rassurer la victime et plus elle sera facile à ramener au bord.

Pour plus de détails vous pouvez consulter cette article:

Comment sauver une personne en train de se noyer

Secourisme et gestes qui sauvent

Une fois la victime sortie de l’eau, vous pouvez intervenir si toutefois vous avez certaines connaissances en secourisme.

La personne est elle consciente ou inconsciente?

La première chose à faire quand vous intervenez sur une victime est de vérifier l’état de conscience de l’individu.

Pour cela, mettez vous à genoux, prenez la main de la personne et demandez:

Monsieur, monsieur (ou Madame), si vous m’entendez, serrez moi les mains ou clignez des yeux.

Répéter cette phrase à deux reprise.

La victime est insconsciente

Si la victime réagit en serrant la main ou en clignant des yeux, on considère quelle est consciente.

Dans ce cas, on met alors la victime en position assise ou position semi allongé et on appelle les secours.

Si il y a eu un choc violent ou un traumatisme cranien, laisser la victime dans la position où vous l’avez trouvé pour ne pas augmenter ses blessures et appeler les secours.

On reste au « chevet » de la victime en la surveillant et en prenant soin de vérifier régulièrement si elle est toujours consciente.

On peut également parler avec la victime et pratiquer plusieurs questions pour savoir elle n’est pas déboussolé:

  • Quel âge avez-vous?
  • Quel jour sommes nous?
  • Quel est votre nom?
  • Quel est votre date de naissance?

Si les réponses viennent naturellement, la victime ne souffre pas de désorientation. Dans le cas inverse, rassurez la et faite en part au secours.

Si la victime est inconsciente

Si la victime ne réagit pas à votre phrase (…si vous m’entendez serrez moi les mains ou clignez des yeux), la victime est inconsciente.

A partir de là, on vérifie la respiration de la victime:

  1. Basculer la tête de la victime en arrière avec une main au niveau du menton et une main au niveau de la tête.
  2. Ouvrir la bouche de la victime en ramenant sa mâchoire vers le bas.
  3. Coller son oreille prés de la bouche de la victime et en même temps regarder sa poitrine.
  4. On sent le souffle de la respiration et on voit la cage thoracique en mouvement.

La victime respire

Dans ce cas, on met alors la victime en position latérale de sécurité (PLS) et on appelle les secours.

Cette position permet de sécuriser la victime lorsque celle ci est inconsciente.

Appelez les secours grâce à votre téléphone ou celui d’un tiers.

Restez au « chevet » de la victime en la surveillant et en prenant soin de vérifier régulièrement si elle respire régulièrement et efficacement.

2ème cas de figure:

Si la victime ne réagit pas à votre phrase (…si vous m’entendez serrez moi les mains ou clignez des yeux), la victime est inconsciente.

A partir de là, on vérifie la respiration de la victime:

  1. Basculer la tête de la victime en arrière avec une main au niveau du menton et une main au niveau de la tête.
  2. Ouvrir la bouche de la victime en ramenant sa mâchoire vers le bas.
  3. Coller son oreille prés de la bouche de la victime et en même temps regarder sa poitrine.
  4. On ne sent pas le souffle de la respiration et on ne voit pas la cage thoracique en mouvement.

La victime ne respire pas

Dans ce cas là, une autre personne appelle les secours ou si vous êtes seul, appeller les secours via le haut parleur et pratiquer en urgence la réanimation cardio-pulmonaire (RCP) + les insufflations.

Si il y a un défibrillateur non loin de là, envoyer une personne le chercher et mettez le dès que possible.

Faites 30 compressions thoraciques suivit de 2 insufflations jusqu’à l’arrivée des secours.

Attention: ne pas pratiquer de massge cardiaque sur une surface molle (ex: un lit)
Bien basculer la tête en arrière pour que l’air passe efficacement

En conclusion

Une personne en difficulté dans l’eau peut être facilement aidé surtout si celle ci se trouve prés du bord.

Prenez le matériel à votre disposition pour aider la victime.

Si elle se trouve trop loin, n’hésitez pas à appeler à l’aide et demander secours aux personnes aux alentours.

Si vous devez sauter à l’eau, faite le en dernier recours et uniquement avec une aide à la flottaison.

Ne vous mettez jamais en danger car le nombre de victime risque d’augmenter.

Le plus important est de protéger avant tous votre sécurité.

Savoir les bases du secourisme pourra vous permettre de mettre en sécurité des victimes de choc, d’accident ou de biens autres situations à conditions d’avoir les bons gestes.

Ne pas blesser d’avantage la victime est essentiel est cela passe par une connaissance du secourisme.

Vérifier que la victime soit consciente ou inconsciente et agir en conséquence.

Savoir pratiquer la position latérale de sécurité (PLS) ainsi que la réanimation cardio-pulmonaire (RCP) et les insufflations peuvent vous permettre de sauver des vies.

Pour aller plus loin:

PSE1 formation secourisme

Bonne journée à tous.

Leave a Reply